Assassin’s Creed Revelations

21 02 2012

J’ai acheté le jeu. Ma copine m’a dit « tu vas encore passer des heures à jouer et à pas m’appeler ». J’ai passé des heures à jouer et à pas l’appeler. Mais je suis vite redescendu de mon point d’observation…
Avec un scénario pour les épisodes précédents à faire passer celui de n’importe quel jeu pour une comptine, on aurait pu appeler celui-ci « Deceptions » (qui a dit Mortal Kombat?). La Révélation principale : Ubisoft s’est reposé sur ses lauriers. J’ai rarement été aussi déçu par une franchise dont je suis fan.
Comment expliquer que 4 gardes m’empêchent de finir une séquence parce qu’ils sont bloqués contre un mur (ou dans un mur, j’ai eu les deux)? Autre souci, au bout de seulement 2h de jeu, je me la joue assassin, je me pend à une corniche au dessus d’un escalier pour assassiner un garde discrètement. Mais en chutant, celui-ci disparaît à l’intérieur de l’escalier en béton et en ressort, projeté violemment une dizaine de mètres plus loin. Un autre garde arrive, même topo sauf qu’il se passe quelque chose d’intéressant : Ejecté 10 mètres plus loin celui-ci se distord et est étiré entre l’escalier et son point de chute. Et je passe sur la maniabilité pataude d’Ezio. Les contrôles quelque peu approximatifs des précédents opus étaient gommés par l’introduction de nouveaux éléments de gameplay intéressants (chevaucher sa monture en ville, en sauter pour s’accrocher au rebords, les parachutes, la rencontre avec L. da Vinci et ses inventions, etc). Ici on nous offre les bombes et le crochet. Les premières donnent un atout stratégique indéniable. Concernant le crochet, rien de transcendant, au contraire. L’utiliser donne à Ezio une allure robotique (mouvements saccadés, mécaniques) beaucoup moins naturelle qu’avant (due au déclenchement de l’action par le joueur).
Et enfin mon préféré, Monsieur clipping! Celui qui me fait apparaître des personnages devant moi en pleine course poursuite et me fait chuter… Jamais je n’aurais penser le rencontrer dans un jeu comme AC. Et je ne pense pas avoir un défaut sur ma galette… Les doublages quant à eux, sont toujours aussi nickels, mais toujours aussi désynchronisés!
ON EST SUR CONSOLE NOUVELLE GENERATION LES GARS!! ALLOOOO!! Tout ça n’est pas normal!! C’est bien beau d’ouvrir l’intro du jeu avec un listing des studios Ubisoft dans le monde (Singapour, Montréal, etc.) mais avant de se faire de la pub il faut mettre les mains dans le cambouis. Et le coup de la 3D au Paris Games Week ne fait pas tout!
Sachez tout de même que je ne parle pas du multi qui est très bien (merci Annecy) mais qui n’a pas pour rôle de rattraper le mode solo (on n’est pas dans un COD non plus).
Je ne refais pas le test mais je tenais à soulever le problème du « j’ai envoyé du lourd par le passé donc quoi que je sorte comme jeu tout le monde dira que c’est bien ».
Et ce n’est pas un anti-AC qui vous dit ça… Je regarde actuellement tristement ma figurine collector d’ »AC II »… Je repense aux heures passées à « kiffer » sur « AC : Brotherhood » et aux frissons qu’ont pu me procurer les premiers sauts de la foi d’Altaïr. Et je me dis qu’au lieu de coller des post-its tout l’été ils auraient pu peaufiner le tout.
Payer 70€ pour une finition et un scénario aussi mauvais ainsi qu’un Ezio qui (même si on prend en considération le fait qu’il a vieilli) ne ressemble plus à ceux des précédents volets, c’est juste révoltant. Les personnages ont peu de personnalité… Quant à Yusuf, l’assassin de Constantinople qui accueille Ezio, il est vide. Où sont le charme et la diversité que nous pouvions retrouver à Florence, Venise ou Rome?
Gros travail pour AC 3 : Faire renaître l’étincelle que vous venez d’éteindre chez un grand fan.
Bref. J’ai joué à Assassin’s Creed Revelations… Mais c’était la dernière fois…


Actions

Informations



Laisser un commentaire




hisougueur |
kabylia2007 |
journalducentre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | launay27
| sondagessociauxetsolidaires
| tpesurfacebook